Web 2.0 – La boîte à billets

Une initiation personnelle au vaste monde des blogues dans le cadre du cours Le Web social

On est sur Facebook comme on est dans la vie

Poster un commentaire

J’ai trouvé intéressants le billet de Sophie Fortin et le commentaire y étant associé d’André Arsenault. De nature solitaire, Sophie mentionne l’importance qu’elle accorde à bien choisir ses amis et sa réserve par rapport à Facebook qui est une plateforme avec laquelle elle commence à se familiariser.

André mentionne de son côté qu’au contraire, il aime bien Facebook, car il s’agit d’un outil qui lui permet de demeurer en contact avec sa famille et ses amis. Cependant, n’entre pas qui veut sur sa liste d’amis, car il a établi des règles à suivre dans le choix de ses amis.

J’ai apprécié les propos nuancés de mes deux collègues et je me suis retrouvée dans l’image de Facebook qu’ils ont dépeinte. J’ai fait mon entrée dans le monde de Facebook il y a environ un an, et ce, par obligation pour des cours d’été. Je ne voyais pas l’intérêt de partager les détails de ma vie personnelle sur Internet et je me disais que si je voulais prendre des nouvelles de quelqu’un, je le ferais moi-même par téléphone. De plus, je jugeais que je passais déjà assez de temps à l’ordinateur avec les études et le travail. Bref, j’étais plus que sceptique et mon inscription ne me plaisait pas particulièrement.

Toutefois, je ne peux ignorer le fait que la puissance de Facebook m’a impressionnée et qu’après un an, j’apprécie d’aller y faire un tour quand j’ai le goût, c’est-à-dire une fois par semaine ou deux semaines. Je consulte le fil de nouvelles et en un clin d’œil, je me mets à jour sur les activités de mes amis. J’applique aussi les mêmes règles qu’André concernant le choix des amis, sauf peut-être pour les collègues de travail qui sont devenus des amis. Je ne publie que très rarement des informations sur mon mur et j’ai peu d’amis Facebook, mais ceux qui sont sur ma liste sont là parce que je le veux, parce que je m’intéresse à eux et parce que je désire garder le contact.

En fin de compte, on est sur Facebook comme on est dans la vie et c’est parfait de cette façon. Chacun a la possibilité de paramétrer son compte comme il l’entend selon ses valeurs et sa personnalité.

En terminant, je vous fais part d’une belle découverte de Sophie qui fait référence au billet d’Isabel, une blogueuse, qui a créé un palmarès des dix types d’amis Facebook ennuyants. Je vous invite à aller savourer ce billet quelque peu farfelu, mais très représentatif.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s